Accès à un médecin traitant CPTS taille 2

Accès à un médecin traitant CPTS taille 2

Ce sujet contient 8 participants et 8 réponses.
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Auteur Messages
Christelle BONNEAU

Bonjour à tous,

Notre CPTS aurait besoin de s’enrichir de retours d’expériences des procédures misent en place dans vos CPTS pour conduire au mieux notre « grande mission impossible » d’accès à un médecin traitant.

Nous sommes à plus de 22 000 patients sans médecin traitant et nous sommes frileux à mettre une liste en place (là où l’ARS et CPAM nous attendent avec envie !).

Aussi nous serions intéressés de voir comment vous avez répondu et si vous avez un peu de recul, sur les erreurs et réussites de vos procédures.

En vous remerciant.

Christelle BONNEAU
Présidente CPTS PAYS D’ANGOULEME

Isabelle Bellio

Bonjour Christelle,

Je suis Isabelle, coordinatrice de la CPTS Centre 21, à Dijon, CPTS de taille 4. Pour le coup notre liste de médecins n’est pas diffusée, elle reste à la main de la CPTS. Elle n’est ni diffusée aux patients, ni à nos partenaires et enfin elle n’est pas diffusée aux institutions. Pour cela nous avons un compte rendu d’une des réunions de travail qui spécifie que les médecins ne souhaitent pas sa diffusion que j’avais donné lors d’un dialogue de gestion. Pour le moment l’ARS et la CPAM ne m’ont jamais demandé cette liste.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus de renseignements : cptscentre21@cptscentre21.fr

Bien cordialement,

Isabelle BELLIO
Coordinatrice de la CPTS Centre 21

Anonyme

Bonjour,

Une organisation a été mise en place depuis 1 an et demi au sein de notre CPTS. Depuis, 1100 patients en recherche de MT ont été recensés. Lors du lancement de ce dispositif, notre CPTS imaginait que les fiches de saisines seraient remplies et adressées par les professionnels. Dans les faits, ce sont les patients eux mêmes qui se sont saisis de ce dispositif en appelant directement notre CPTS. Majoritairement les secrétariats de cabinets de MG réorientent les patients en recherche de MT vers la CPTS.

Un assistant de coordination répond aux appels des patients et recense sur la fiche de saisine les principaux antécédents médicaux, les autres acteurs présents dans la situation, etc. afin d’avoir une vision globale de la situation. Toutes ces informations sont rassemblées dans un tableau anonymisé sur le nuage de MonSisra. Il est accessible à tous les médecins, afin qu’ils puissent venir « piocher » des nouveaux patients. Des critères de priorités ont été réfléchis au préalable : -6ans +70ans, ALD, CSS/AME.

Nous avons fait un bilan de ce dispositif après un an et nous avons fait le constat que ce tableau était peu utilisé. La décision a été prise d’être plus pro-actif et de proposer directement des patients aux MG qui sont d’accord de prendre des nouveaux patients, tout en respectant leurs critères, et en panachant différents types de situation (pas que des situation complexes, aussi des patients « simples » sans critères de priorité). Nous avons reçu un accueil variable lorsque nous avons sondé les souhaits des MG du territoire de prendre des patients orientés par la CPTS. (A savoir qu’une grosse moitié des 60 MG du territoire sont adhérents et une 15aine ont accepté de prendre des nouveaux patients orientés par la CPTS) Des médecins prennent aussi des nouveaux patients en dehors du cadre du dispositif de la CPTS, donc il nous est difficile d’avoir une vision globale et objective sur cette mission.

Notre proximité avec le terrain et notre partenariat avec les différents acteurs sociaux comme les CCAS nous permettent d’atteindre des patients éloignés du soin. Ce recensement de patients sans MT permet alors de donner une chance aux situations les plus complexes, qui n’auraient peut-être pas leur chance autrement. Notre dispositif s’inscrit donc comme une plus-value pour donner une chance à des patients en difficulté. En cas de détection de situation problématiques/urgentes, nous avons aussi la possibilité de faire des orientation et d’être pro-actifs dans la recherche de soignants.

Lors de notre dialogue de gestion de juin 2023 un nouvel indicateur a été ajouté dans nos ACI, celui de trouver une solution pour 70 % des patients ALD et pour 35 % des autres patients fragiles.
Nous ne souhaitons pas forcément donner une priorité particulière aux patients ALD face à d’autres
patients fragiles. Nous faisons le constat que la CPAM nous encourage à prendre les patients qui sont les plus insistants ce qui est injuste vis-a-vis des patients les plus éloignés du soin et moins habiles. Pour nous, il s’agit d’une difficulté éthique de prendre en charge un patient plutôt qu’un autre.

Si vous avez besoin de plus d’informations, vous pouvez retrouver notre dispositif en cliquant sur ce lien : https://www.cpts-seg.fr/actions/acces-a-un-medecin-traitant

Je reste disponible si besoin.
Cordialement,
Anaïs Rousson
Coordinatrice CPTS Sud Est Grenoblois

Christelle BONNEAU

C’est la mise en place et la gestion de cette liste qui nous pose question.

Nous avons peur que nous ne puissions la gérer et que notre action de la mettre en place et son suivi nous mobilise trop, là où actuellement les professionnels de santé trouvent déjà des réponses à leur patient et que les réponses à apporter son extrêmement limité. (Nous allons vers 5 départs de MG avant la fin de l’année avec déjà 28 % de patients sans médecin traitant). Nous faisons partis des 10 premiers départements de France, ayant un nombre important de patient en ALD sans MT de France.

Anonyme

Bonjour,
Il y a 1 an 1/2, pour commencer à diminuer nos patients ALD sans MT, nous avons créé un centre de santé qui ne prend que des patients chroniques sans MT (env 2/3 ALD et 1/3 hors ALD) mais complexe à gérer car consultations lourdes et souvent longues et pas de modèle identifié actuellement pour ce type d’OVNI. Et pas facile de trouver des médecins qui jouent le jeu de ne prendre que des patients lourds. C’est une mission très noble et peu valorisée qui peut convenir à des temps très partiels de médecins expérimentés comme des néo-retraités, avec appui d’assistant et d’IPA pour aider à la coordination. On attend juste un meilleur modèle financier pour nous lâcher la pression du déficit structurel.
On s’achemine également vers une liste d’inscription des patients sans MT en ALD, car notre centre OSAT (Offre de Soins Alternative et Territoriale) ne peut pas faire face. Les critères de priorisation, c’est dangereux sur le plan éthique, nos représentant des usagers s’y sont opposés. Il faudrait à ce moment là que ça fasse l’objet d’orientations nationales avec une décision consensuelle avec les usagers. Donc pour l’instant le moins injuste nous semble de traiter par ordre d’inscription comme le font les orthophonistes, ce qui n’empêche pas les patients de chercher aussi par eux-mêmes ou aux PS de signaler une situation très difficile directement à un médecin… Pour tous les autres on essaie de faire face avec notre SAS… Bref c’est tout sauf simple… et bien usant et culpabilisant pour tous.
Laurence PHILIPPE Co présidente Châteauroux and Co

du Pays Horloger CPTS

Bonjour,

Concernant notre CPTS taille 2, nous avons mis en place une procédure d’aide à l’accès à un médecin traitant.
Nous avons diffusé une campagne de communication (affichage salles d’attentes, mairies, france services…) à cet effet.
Sur demande, nous transmettons un lien vers un questionnaire en ligne sécurisé (Survey Monkey = données hébergées en ligne, les données sensibles ne sont reportées dans aucun autre document, et elles ne sont pas éventuellement revendues – ce qui est le cas lorsque l’on ne souscrit à aucune offre et que l’on utilise par exemple un google forms).
Je prends connaissance de ce questionnaire qui nous permet de vérifier les critères d’inclusion à la demande selon les publics cibles (définis par la CPAM : CSS / ALD / public âgé).
Le requérant est informé par mail de la recevabilité de sa demande. Les médecins du territoire concerné sont informés des demandes (toutes justifiées – appel des patients au besoin pour argumenter au mieux la demande). En effet, nous sommes en grand manque de médecins sur notre territoire (17% des +16 ans n’ont pas de MT déclaré). Toutes les demandes justifiées par la CPTS aux médecins ont à ce jour reçues une réponse favorable.
Nous ne recensons pas l’ensemble des patients sans MT, n’ayant pas de solution concrète à leur proposer de suite. En complément, la CPAM du Doubs fournit aux médecins une liste des patients ayant consulté au moins trois fois et n’ayant pas de MT déclaré. Cette procédure permet à la CPTS d’améliorer nettement les données mensuelles ad hoc et permettra à terme de disposer d’un état des lieux au plus juste du nombre de patients réellement sans MT.
A votre disposition pour en échanger au besoin (contact@cpts-pays-horloger.fr).

Julie Cerbe Coordinatrice CPTS Pays Horloger

Aunis Nord CPTS

Bonjour à tous,

Pour notre CPTS de taille 3, nous avons signé un protocole avec le DAC en début d’année qui permet d’orienter les patients sans MT et suivis par les coordinatrices de parcours vers la CPTS. Un cahier des charges a été coconstruit avec le DAC et présenté à plusieurs MG. Ce cahier des charges précise les caractéristiques médicales et sociales (ALD/CSS/possibilité de se déplacer, âge, etc…) du patient. En parallèle, un recensement des MG volontaires pour accepter de nouveaux patients a été effectué avec la possibilité de préciser les conditions d’acceptation d’un nouveau patient.
Notre procédure permet au DAC de prendre directement contact avec nous lorsque la situation se présente et au regard du cahier des charges et du retour des MG proche du domicile, nous contactons le MG qui accepte ou non la demande. Nous nous chargeons de faire un retour au DAC. Le DAC s’est engagé à s’assurer que le patient prenne RDV avec le MG et honore le RDV.
A l’heure actuelle les retours des MG volontaires est plutôt positif car ils restent libre d’accepter ou non les demandes.
Nous ferons un bilan de cette action en fin d’année 2023 et envisageons d’étendre ce protocole avec d’autres partenaires (CCAS, EHPAD, résidences séniors, etc) qui nous on déjà fait la demande.
Quid de la sécurisation des données lors de l’envoi du cahier des charges (qui reste simple et basique) entre le DAC et la CPTS. Nous détruisons le document une fois le contact pris avec le MG et nous poussons le MG à prendre contact directement avec le DAC.

La procédure va très certainement évoluer mais c’est au moins le début de qql chose…

Bonne journée à tous

Laetitia CHARLES
Coordinatrice CPTS Aunis Nord

du Territoire Elbeuvien CPTS

Bonjour,
Ce sujet m’intéresse également, merci pour cette initiative d’échange Christelle et les autres !
De notre côté, CPTS du Territoire Elbeuvien (taille 3) en Normandie, Seine Maritime, et voici le projet que nous nous apprêtons à mettre en place (très similaire à Grenoble) :
– Création et diffusion d’une fiche saisine à remplir par les pros de territoire (social, médical, médico-social…)
– Fiche à envoyer sur un compte IDOMED (pour le respect RGPD : autres sujets à creuser de notre côté pour être à 100% dans les clous sur tous nos projets qui traitent des données « sensibles). Fiche partagée et utilisée aussi par l’hôpital.
– Création et regroupement d’une commission pluripro (6 à 8 personnes max : MG, IDEL, pharmacien, pro du social et médico-social) qui étudiera tous les mois les fiches saisines récoltées et qui orientera vers des MG du territoire qui nous ont autorisé à leur orienter un ou plusieurs patients dis prioritaire (ALD…).

Nous nous laissons la possibilité de faire évoluer ce projet bien évidemment au fil des avancées.
Vos retours d’expérience peuvent nous aider à faire avancer nos réflexions en général. Donc merci beaucoup !
Charlène Delhoménie (Coordinatrice)

Montpellier Nord et Grand Pic Saint Loup CPTS

Bonjour, merci pour ce sujet qui nous préoccupe beaucoup. CPTS de taille 3, nous avons contractualisé fin mars 2023. Nous avons donc peu d’ancienneté et le contexte de cette année a été assez ravageur. Sur 110 MG comptabilités sur le territoire (dont 75 ayant activité MT), une vingtaine sont adhérents et parmi ceux-là, beaucoup sont encore très réticents aux CPTS en général.
Au niveau des patients sans MT, 11,3% des + de 17 ans sont concernés ; 5,6% des patients en ALD. Le territoire est plutôt privilégié en termes de condition de vie de la population et d’offre de soin.
Le groupe de travail pluriprofessionnel portant l’action « accès au MT » n’envisage pas d’envoyer simplement un questionnaire pour répertorier les volontaires pour prendre de nouveaux patients. Nous nous orientons sur une stratégie plus systémique.
Nous projetons dans un premier temps de nous mettre à l’écoute des professionnels en réalisant une enquête afin de faire une analyse de l’organisation actuelle des MG sur notre territoire. La deuxième étape sera la restitution de cette analyse globale, une analyse des besoins et une co-construction de propositions.
Répertorier les patients sans MT pourrait être intéressant en parallèle afin de donner à voir le profil de ces personnes (nouveaux arrivants, familles, PA, …) aux médecins. Nous avons signé une convention partenariale avec la MISAS (mission accompagnement santé de la CPAM) et créons une adresse sécurisée Medimail pour ces échanges.
A suivre…
Disponible pour échanger. Estelle Massal, coordinatrice CPTS Montpellier Nord et Grand Pic Saint Loup (coordo.cpts.mtp.psl@gmail.com)